Assurance temporaire pour auto/moto

L’assurance auto est un domaine vaste et aujourd’hui diversifié, répondant à une large dimension de besoins tout aussi variés et de niveaux de pertinence différents. Différentes sortes de formules ont vu le jour depuis plus d’une dizaine d’années, dont l’assurance temporaire. On la connait pour sa grande souplesse. Mais quand son choix est justifié, c’est une offre pour le moins économique. Voici un bref précis concernant cette assurance.

Les spécificités de l’assurance temporaire pour auto/moto.

L’assurance temporaire est un contrat qui lie l’assuré sur une période déterminée et courte, différemment de ce qui s’est toujours fait en matière de couverture automobile. Cette durée va de 1 journée à 45 ou 90 jours selon l’établissement. Mais il se peut aussi que certains établissements ou certaines offres ne descendent pas en dessous d’un certain laps de temps : 3 jours, 15 jours ou 30 jours, en particulier pour couvrir les trajets à longue distance ou les déplacements à l’étranger…

Compte tenu de sa flexibilité, l’assurance provisoire auto/moto est aussi l’une des plus pratiques des formules d’assurance. Tous les usages occasionnels de véhicule terrestre à moteur ou certaines situations transitoires peuvent légitimer le choix son choix. Peut donc être concerné par cette offre :

  • L’acheteur de voiture d’occasion qui n’ pas encore décidé quelle assurance auto définitive choisir
  • L’utilisateur de véhicule loué, utilisé en covoiturage, ou emprunté
  • Le véhicule importé, exporté ou en transit
  • Le véhicule déplacé spécialement pour une exposition ou une compétition
  • La personne qui emprunte un véhicule pour un déménagement ou une sortie en week-end…

La protection issue d’une assurance temporaire ?

Toutes les assurances ont un point commun, ou plutôt, un objectif commun : garantir que le tiers soit dédommagé en cas d’accident où la responsabilité de l’assuré est mise en cause. L’assurance temporaire est de ce genre, mais elle couvre uniquement l’assuré sur la période impartie. Les accidents ayant causé un sinistre et s’étant passés en dehors de cette période ne seront pas considérés.

En dehors de la garantie de la responsabilité civile de l’assuré, l’assurance temporaire propose aussi d’autres formes de soutien, à savoir :

  • La garantie Défense-Recours
  • La garantie Conducteur
  • L’assistance panne et accident
  • Plus rarement, la garantie dommages est proposée dans les contrats plus long terme (souvent plus de 30 jours) ou pour la couverture des voyages à l’étranger

Chacune de ces garanties peuvent constituer un accessoire ou une option dans la formule d’assurance tempo, en fonction des possibilités de l’établissement assureur. Chaque fournisseur de contrat d’assurance temporaire dispose également de ses modalités et de son mode opératoire dans la réalisation de ces garanties. Les plafonds de prise en charge varient, de même que la nature de l’assistance.

Les conditions de base de l’assurance temporaire.

En pratique, l’assurance auto tempo présente une conditionnalité tout aussi différente d’un assureur à l’autre. Effectivement, s’il est souvent exigé que le conducteur ait atteint un âge mature (21 ans dans la plupart des cas), dispose d’un permis de 2 années révolues, et ne présente aucun malus, ni n’a été résilié d’un précédent contrat, beaucoup d’établissements proposent la formule temporaire même aux profils les plus risqués : jeunes conducteurs, malussés, assurés résiliés, etc.

Par contre, le véhicule doit être régulier : immatriculé en France ou à l’étranger, ne dépassant pas 15 ou 20 ans, visites techniques dans les règles… Certains établissements posent des conditions supplémentaires pour les véhicules puissants ou ceux de très grande valeur.

Comment souscrire une assurance temporaire ?

Les NTIC semblent avoir été conçues justement pour permettre à tout un chacun de souscrire plus simplement l’assurance tempo. Les souscripteurs ont ainsi deux principales méthodes pour adhérer en quelques minutes à un tel contrat :

  • Par téléphone, où l’envoi de documents est souvent non requis
  • Via un module de souscription par internet sur le site du courtier ou de la compagnie d’assurance, ou encore d’un service comparateur en ligne.