Assurance villégiature et animaux

Les affaires n’ont pas bien marché cette année, alors vous n’avez pas pu mettre de côté pour vos vacances. La meilleure astuce que vous avez trouvé, c’est de mettre votre maison en location pour financer votre voyage. Mais il y a un dilemme : comment assurer que l’état de ce qui se trouve dans la maison soit maintenu ? Comment préserver votre bon voisinage à votre retour ? Une assurance en temporaire ?

La garantie villégiature du locataire.

Vous pouvez exiger de votre locataire une garantie villégiature. Il s’agit d’une option temporaire (de 3 mois maximum) souvent inclus dans son contrat multirisque. L’attestation de l’existence de cette forme de couverture confirme que l’assurance du locataire va prendre en charge l’indemnisation les éventuels dégâts causés au meuble et équipements, mais également aux biens du voisin.

En dehors de ce type de garantie, les chances pour vous couvrir sont minimes, à moins d’avoir votre propre assurance multirisque habitation. Celle-ci est en effet recommandée dans de tels cas, mais il vous faudra vérifier l’existence de garanties de meublé de tourisme.

Le recours au professionnel de la location.

Mais pour ne pas s’empêtrer les idées en cherchant à protéger ses biens via une assurance, le propriétaire peut aussi confier cette charge à un professionnel de la location saisonnière. Celui-ci pourra inclure des garanties dans les offres de location.

Dans tous les cas, au moment de laisser les clefs au locataire, veuillez à bien évaluer les biens et leur état en son compagnie, pour éviter toute mésentente à l’échéance de la période de location.

Depuis l’amendement Glaviny en février 2015, l’animal de compagnie est officiellement un « être sensible » au regard des principes du Code Civil. Pour bon nombre de propriétaires de boules de poils qui les traitent déjà comme de vrais enfants et qui paient au maximum en matière l‘assurance, c’est normal. Mais pour d’autres qui en font des animaux de compagnie tout court, faut-il également payer plus ?

L’assurance santé animal : quelle couverture choisir ?

Tout dépend toujours de la place accordée à l’animal de compagnie. Son nouveau statut ne changera pas sa situation juridique, ni au sein du foyer, même s’il est considéré comme un « bien » à part. Le choix de l’assurance santé animale est fonction du budget qui, selon une étude récente, peut varier de quelques centaines à plus d’un millier d’euros par an en France.

A rappeler que l’assurance multirisque habitation couvre déjà et toujours la responsabilité civile du maître. Mais pour aider à mieux gérer les dépenses pour le compagnon à quatre pattes ou volatil, les assureurs proposent d’autres formules plus fournies. Il est souvent conseillé d’opter pour une assurance santé animal qui couvre aussi bien les accidents, les  maladies que l’alimentation de l’animal.

Comparez les offres pour le mieux-être de toute la famille !

Sachez que le choix de l’assurance santé de votre compagnon est primordial pour préserver sa sécurité dans tous les sens du terme. Votre comparateur Kronk vous offre le moyen de trouver en quelques instants la formule adéquate, pour garantir votre confort économique et le bien-être de l’animal.